Les meubles écologiques pour l'aménagement de vos bureaux : adoptez la tendance 2022



Le développement des démarches RSE au sein des entreprises démontre la volonté des dirigeants de trouver de nouvelles manières de réduire leur impact environnemental. Dans ce contexte, le choix d’un aménagement intérieur plus durable à l’intérieur des locaux professionnels est une piste sérieuse à explorer. Découvrez comment intégrer des meubles écologiques à l’aménagement de vos bureaux.


Choisir du mobilier de seconde main ou de réemploi

Pour réduire son impact, le choix le plus écologique que l’on puisse faire reste sans doute l’achat de meubles d’occasion. Entrant dans une logique d’économie circulaire, choisir du mobilier de seconde main pour aménager ses bureaux est une démarche doublement responsable :

- elle évite la production de nouveaux déchets ;

- elle réduit la consommation de matière première pour la fabrication d’un nouvel objet (les ressources ont déjà été utilisées).




La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (loi AGEC) impose d’ailleurs aux acheteurs publics l’acquisition de biens issus du réemploi et/ou du recyclage dans le cas d’un réaménagement. Les proportions imposées sont variables en fonction du type de bien à renouveler, et peuvent aller de 20 à 100 %. Un bon exemple à suivre pour contribuer activement à la préservation de l’environnement !

De plus, contrairement aux idées reçues, il est parfaitement possible de se procurer du mobilier professionnel d’occasion de qualité, en très bon état et en quantités suffisantes pour aménager des bureaux. Vous pouvez également réutiliser vos ressources existantes et réemployer votre mobilier sans le transformer, en modifiant simplement son emplacement.


Se tourner vers des marques de meubles éco-responsables


Il est possible d’acheter des meubles neufs et écologiques auprès de fabricants engagés.

Une filière bois durable

Le bois massif est la matière première la plus utilisée dans le processus de fabrication des meubles. Mais c’est aussi une ressource naturelle qu’il est indispensable de gérer de manière durable. Pour acheter du mobilier professionnel respectueux de l’environnement, privilégiez les modèles fabriqués à partir du bois des forêts gérées durablement.

L’emploi de matériaux recyclés

Pour limiter la consommation de ressources (renouvelables ou non), plusieurs fabricants font le choix de revaloriser les déchets et d’en faire leur matière première. C’est notamment le cas de nos partenaires :

- Le Pavé® : fabricant de panneaux éco-conçus à partir de déchets plastiques. Ce matériau peut être utilisé comme crédence, plan de travail ou pour fabriquer du mobilier.



- La tête dans les nuages® : équipementier spécialisé dans les poufs à partir de toiles de montgolfière, bâches, textiles publicitaires et emballages polystyrène.







- Maximum® : marque de mobilier produit exclusivement à partir de chutes des activités de production industrielles.



Les labels écologiques

De nombreuses marques de mobilier n’hésitent pas à surfer sur la tendance des meubles écologiques en arborant un discours flou sur d’éventuelles démarches éco-responsables. Le greenwashing étant bien présent (y compris dans le secteur de l’aménagement intérieur), vous pouvez vous fier aux labels écologiques lorsqu’ils sont présents. Ils représentent une preuve de l’engagement annoncé. En voici quelques exemples :


- Les labels PEFC et FSC : certifient que le bois utilisé est issu de forêts gérées durablement, dans le respect de l’environnement.




- L'écolabel Ange Bleu : l’un des labels environnementaux les plus anciens. Il est attribué aux produits de consommation ayant un faible impact sur l'environnement et sans danger sur la santé des utilisateurs.




- Le label NF Environnement : évalue l’impact global d’un objet sur l’environnement, depuis sa conception à sa livraison chez l’utilisateur final.




Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive. Chaque label dispose de ses propres critères d’évaluation : origine des matières premières, émissions de polluants dans l’air, ressources utilisées lors du processus de fabrication, garantie étendue, conditionnement, etc.

Attention, des meubles non labellisés peuvent tout de même être écologiques. Il convient simplement d’être prudent, de s’informer sur l’enseigne et d’aller plus loin que la « simple » image marketing.


Éviter les substances nocives

Il est fréquent de trouver des substances nocives dans la composition des meubles (colles, vernis, peintures), qui se diffusent ensuite dans l’air intérieur. Certains labels interdisent l'utilisation de ces substances. À titre d’exemple, l’écolabel européen interdit ou limite la présence de métaux lourds, de substances cancérigènes et de COV (composés organique volatiles) dans la composition des objets labellisés. Le label NF environnement interdit quant à lui la présence de nanoparticules et de propagateurs de flammes.

Pour limiter au maximum les substances controversées, vous pouvez privilégier les matériaux bruts (bois massif par exemple) ou encore les assemblages vissés ou cloués plutôt que collés. Vous limiterez ainsi la propagation de COV (composés organiques volatiles) présents dans certains bois composites, vernis, colles et peinture.


Consommer responsable pour aménager ses bureaux




Prendre en compte les enjeux du développement durable n’est pas nécessairement synonyme d’acheter exclusivement des meubles écologiques au sens « vert » du terme. Cette démarche peut également s’adapter à votre budget et se manifester par un choix plus réfléchi de votre aménagement. Voici quelques exemples :

- Choisir un design intemporel. Tout comme l’habillement, le secteur de la décoration intérieure a tendance à se démoder avec les années. Pour éviter de vous lasser et de consommer de nouveaux meubles à chaque nouvelle tendance, privilégiez les modèles au design intemporel ou aux lignes minimalistes qui s’adapteront à tous les styles.

- Opter pour la qualité. Des meubles que l’on garde de nombreuses années évitent d’en racheter de nouveaux régulièrement. La qualité se manifeste par des matériaux résistants ou simples d’entretien, ou encore par des meubles faciles à démonter et à réparer.

- Acheter local. Pour favoriser l’économie locale et réduire l’impact lié au transport du mobilier, privilégiez autant que possible le label « Made in France ». Prêtez également attention à la provenance des matières premières. L’indication « France Douglas » valorise par exemple la production du Douglas issu de forêts françaises.

Si vous êtes sensibles aux enjeux du développement durable, sachez que notre agence d’architecture est spécialisée dans l’aménagement d’intérieurs écoresponsables à impact positif. N’hésitez pas à nous contacter pour nous parler de votre projet.