Favoriser le réemploi des matériaux dans le cadre de l’économie circulaire

Le domaine de la construction est responsable de la production de milliers de tonnes de déchets chaque année. Faisant figure de mauvais élève dans un contexte de transition écologique, de nouvelles alternatives sont recherchées pour réduire l’impact environnemental de ce secteur. Parmi elles, le réemploi des matériaux est une piste sérieuse mais encore peu répandue. Découvrez comment aménager vos locaux professionnels tout en donnant une deuxième vie aux matériaux de construction.




Comment favoriser le réemploi des matériaux dans l’aménagement des locaux professionnels ?

La conservation de l’existant


La manière la moins impactante de réutiliser des produits et matériaux est la conservation d’un maximum d’éléments existants. Une démarche de réaménagement débute donc par un diagnostic des ressources déjà disponibles in situ. Réalisez par exemple un listing du mobilier réutilisable dans chaque pièce. Pour la liste des matériaux à réutiliser sur place comme les radiateurs, sanitaires, revêtement de sol, notre Atelier vous accompagne. Demandez-vous également si la disposition des cloisons actuelle peut s’adapter (au moins partiellement) à votre nouvelle organisation.




Pour le mobilier qui ne vous plaît plus ou en mauvais état, la tendance est à l’upcycling. Contrairement à un processus de recyclage, cette pratique consiste à restaurer ou détourner des objets pour prolonger leur durée de vie. Ainsi, les meubles sont revalorisés et conservés au lieu de constituer un nouveau déchet.

Il est parfois difficile d’imaginer comment du mobilier ou des ouvrages que l’on côtoie depuis de nombreuses années pourrait retrouver une seconde jeunesse. Si vous avez du mal à vous projeter, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel lors de ce diagnostic. Vous pourriez être étonné(e)s des possibilités du réemploi.



La récupération de matériaux de construction


Autre démarche moins répandue : le réemploi des matériaux du secteur de la construction. Lors de travaux de rénovation, il est fréquent que des ouvrages de second-œuvre soient déposés ou démolis alors qu’ils ne sont pas en fin de vie. Ils ne sont simplement plus au goût de l’utilisateur des lieux ou plus adaptés à la disposition souhaitée. Portes intérieures, appareils sanitaires, cloisons amovibles, dalles de revêtements de sol souples, luminaires : il est possible de récupérer des matériaux en parfait état !




La récupération de matériaux réutilisables suppose cependant un processus clair sur les chantiers au moment de la démolition et une volonté forte des maîtres d’ouvrages de limiter les déchets de construction. Une dépose soignée, la mise à disposition de récupérateurs sur site et un espace de stockage semblent des prérequis indispensables pour mener à bien cette démarche.

Choisir des matériaux de réemploi demande également de modifier la manière d’appréhender les projets d’aménagement. Les ressources issues de la récupération sont aléatoires doivent être intégrées au plus tôt dans les phases de conception pour qu'elles deviennent la base de la réflexion.



Les matériaux issus d’une filière de recyclage


La réutilisation peut aussi se présenter sous la forme de matériaux issus du recyclage. Ici, les déchets industriels ou ménagers provenant du tri sélectif sont utilisés comme matière première pour la fabrication de nouveaux matériaux de construction.

C’est par exemple le cas de la ouate de cellulose produite à partir de journaux recyclés ou des isolants provenant de textiles usagés et récupérés. Il existe également des marques de mobilier utilisant principalement des matériaux recyclés pour la confection de leur collection.



L’achat de mobilier d’occasion


L’achat de mobilier d’occasion n’est pas réservé aux particuliers. Contrairement aux idées reçues, il est possible de se procurer du mobilier d’occasion de qualité, en excellent état et en quantités suffisantes pour un usage professionnel.

L’ameublement d’occasion peut provenir d’un processus de rachat auprès d’autres entreprises, de mobilier retourné suite à une erreur de commande ou présentant un défaut mineur.

Point positif de cette nouvelle manière de se meubler : 40% d’économie par rapport à du neuf. Voici un exemple d’un bureau d’occasion :




Pensez également à vous renseigner sur la présence d’une ressourcerie ou recyclerie dans votre secteur géographique. Ce type de structure propose de collecter les objets inutilisés et de les revendre à moindre coût (souvent après un processus de revalorisation en interne).



La conception de nouveaux aménagements plus durables


Une logique d’économie circulaire se manifeste également dans la manière de concevoir les nouveaux aménagements. La réutilisation des matériaux est bien sûr une démarche à faible impact environnemental, mais elle doit être complétée par des nouveaux espaces conçus de manière plus durable. Voici quelques pistes à explorer :

- réfléchir à la démontabilité des ouvrages en fin de vie plutôt qu’à la démolition ;

- faire le choix des matériaux biosourcés dans une logique de renouvellement des ressources (ou à défaut : des matériaux recyclables) ;

- penser à la possibilité de moduler les espaces pour un aménagement adaptable et fonctionnel sur le long terme.



Le réemploi : un impact positif à grande échelle


Réemployer des matériaux est une démarche aux impacts environnementaux doublement positifs :

- elle évite la production de déchets en les utilisant comme des ressources ;

- elle limite l’utilisation de matières premières non renouvelables et la fabrication de nouveaux ouvrages (qui deviendront un jour eux-mêmes des déchets).


L’économie circulaire est aussi créatrice d’emplois ! De nouvelles filières de production apparaissent (matériaux biosourcés et recyclés), les domaines de la recherche et du développement planchent sans cesse sur de nouvelles alternatives plus respectueuses de l’écologie, sans compter les nouveaux métiers de la construction qui se spécialisent dans la gestion de projets « circulaires ».

Dernier avantage non négligeable du réemploi de matériaux : la possibilité de faire des économies lors de vos travaux d’aménagement. À titre d'exemple, notre méthode de travail peut permettre d’économiser jusqu’à 28 €/m² (comparatif avec un projet intégralement neuf).


Si vous êtes sensibles aux enjeux du réemploi de matériaux, sachez que notre agence d’architecture est spécialisée dans l’aménagement d’intérieurs écoresponsables à impact positif. Le diagnostic de vos ressources est un réflexe que nous avons intégré à nos prestations. N’hésitez pas à nous contacter pour nous parler de votre projet.