Nos recommandations pour réduire le bruit en open space

L’organisation des bureaux en open space est de plus en plus répandue au sein des entreprises. Seul inconvénient : le bruit constant ! Une grande partie des salariés reconnaissent être quotidiennement gênés par le bruit au travail. Si éliminer le bruit semble effectivement impossible, des mesures de prévention et des solutions techniques existent pour réduire le bruit en open space.




Choisir des revêtements intérieurs adaptés

Les revêtements de sol


La première piste à explorer pour minimiser les bruits en open space est d’opter pour un revêtement de sol. Textile : comme la moquette ou les tapis. Ils proposent une excellente absorption acoustique. Ils aident à réduire le phénomène de résonance et le sentiment de brouhaha généralisé qui l’accompagne. Ils apaisent aussi l’ambiance sonore en limitant la transmission du bruit d'impact (bruits de pas, objet qui tombe ou chaise qui roule au sol).


Les autres types de sols souples comme le PVC ou les revêtements caoutchouc représentent également de bonnes alternatives aux sols durs (carrelage, béton ciré) pour limiter la réverbération sonore dans une pièce. Leur coefficient d'absorption acoustique (et donc leur efficacité) est cependant plus faible que pour une moquette.


Bon à savoir : si vous souhaitez évaluer la capacité d’un revêtement à absorber une partie des ondes sonores de son environnement, le coefficient d'absorption acoustique est indiqué par le terme « αw » sur les documentations techniques des produits. Il est compris entre 0 et 1, le chiffre 1 correspondant à la performance maximale.



Les plafonds acoustiques


Il existe des solutions techniques à apporter aux plafonds des espaces ouverts pour en améliorer le confort sonore. Par exemple, vous pouvez installer des dalles de faux-plafond micro-perforées ou revêtues d’une mousse et d’un tissu. Avantage de cette solution : les dimensions des produits sont conçues pour s’adapter aux ossatures standards et peuvent remplacer très simplement vos dalles existantes sans engager de travaux de rénovation importants.


Bon à savoir : Moins la hauteur est importante plus votre pièce aura une meilleure acoustique. Pensez à descendre vos dalles de faux plafonds de quelques centimètres afin d’améliorer l’acoustique. Une hauteur de 2m50 pour des bureaux est suffisante et ne donne pas une sensation étouffante.